Caravage, dans la splendeur de l’ombre